MECANOS EXPRESSLE CHAR ELECTRIQUE

Fin du replay jeudi 04 à 00:00

SCIENCES & TECHNO - 43m

Au coeur de l´Allemagne, Gary Blackburn a construit sur son terrain un petit musée britannique, avec statue grandeur nature de la reine, une cabine téléphonique et une boîte aux lettres rouges. La vedette de sa collection est un char d´assaut britannique Centurion de 52 tonnes que Morlock Motors a démilitarisé. Problème : le char a été classé comme « bâtiment », pour qu´il reste en place, il faut qu´il soit à nouveau fonctionnel et donc équipé d´un moteur Rolls Royce de 650 chevaux... Michael a eu une idée : et si l´on équipait plutôt le char d´un moteur électrique ?

1

LES ANCIENS COMBATTANTS

Michael Manousakis, propriétaire de la concession allemande Morlock Motors, a acheté en ligne une Jeep Willys MB, extrêmement rare, à peine rouillée et à un prix imbattable. Mais elle n´a pas dû voir un tournevis depuis 30 ans

2

LA DOLCE VITA

Michael Manousakis a acheté un lot important à l´armée américaine... comme d´habitude sans savoir ce qu´il contenait ! Et cerise sur le gâteau, il faut aller récupérer une immense grue en Italie ! Cette virée s´avère financièrement désastreuse

3

AU FEU !

Michael Manousakis demande à son équipe de donner une seconde vie à un camion de pompiers qu´il souhaite transformer en scène mobile pour festivals. Supportera-t-il le poids de plusieurs personnes et de tout le matériel ?

4

UN TRAVAIL DE TITAN

La concession Morlock Motors reçoit la visite de Marian, un mécanicien polonais. Il travaille pour le compte de Michael Manousakis sur la restauration d´anciens 4x4 militaires américains

5

TOUJOURS PLUS HAUT

Michael Manousakis récupère tout ce que l´armée US ne veut plus sur ses bases européennes. Dans l´immense cour de la concession, plus de 1000 véhicules patientent, dont un camion de pompiers KMZ de 30 tonnes équipé d´une échelle de 31 mètres.

6

BON FILM !

La M151, véhicule militaire développé par Ford, fait gagner beaucoup d´argent à la concession. Pour répondre à la demande, Michael soustraite sa restauration en Pologne. Mais cela fait des mois qu´aucune M151 n´est revenue de Pologne.

7

LE CLIENT EST ROI

Comment faire, lorsque l´on mesure 1,95m, pour se glisser derrière le volant d´un petit Humvee ? Pour cela, les mécaniciens de Morlock Motors ont plus d´un tour dans leur caisse à outils !

8

UN DROLE D'OISEAU

Sur Internet, Michael Manousakis est tombé amoureux d´un Beriev, un hydravion russe qui n´est malheureusement plus en état de voler. Michael se rend en Russie pour apprendre, une fois sur place, que cette merveille n´est pas à vendre.

9

DEUX TONNES DE RISQUES

Aux États-Unis, Michael espère récupérer des pièces pour K30, une Chevrolet utilitaire. S´il ne trouve aucune de ces pièces, la chaîne de production de sa concession allemande sera bloquée : une véritable catastrophe.

10

UN ADVERSAIRE INVISIBLE

Michael rêve d´acheter un hydravion. Le Beriev russe est déraisonnable, mais un Grumman HU-16 américain serait une bonne alternative. Un milliardaire russe en demande 1,2 million de dollars : bien trop cher. Parviendra-t-il a faire baisser le prix ?

11

UNE FRENESIE D'ACHATS

On propose à Michael Manousakis des Coccinelles, la fameuse petite classique allemande. Pourquoi ne pas les restaurer pour les revendre et dégager un bon bénéfice ? Ou tout au moins en retirer les pièces détachées les plus recherchées ?
EN COURS

12

LE CHAR ELECTRIQUE

Un char d´assaut britannique Centurion de 52 tonnes doit être à nouveau motorisé pour des raisons administratives. Michael a eu une idée : et si Morlock Motors l´équipait d´un moteur électrique ?

13

UNE COLLECTION TRES SPECIALE

Michael inspecte un lot de voitures complètement transformées par leur propriétaire. La question est de savoir si ces véhicules doivent retrouver l´asphalte où s´il faut les considérer comme des oeuvres d´art à part entière.

14

LE DUEL

Tout le monde le sait : Michael Manousakis n´est pas un petit joueur. Julie, sa spécialise import-export basée aux États-Unis lui propose ce défi : construire le SUV le plus gigantesque.

Suivez-nous