En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

1915, LA BATAILLE DU VIEIL ARMAND

Disponible jusqu'au mardi 13 novembre 23H00

21 décembre 1915, des dizaines de soldats Français montent à l'assaut du sommet d'un promontoire rocheux dominant la plaine d'Alsace : l'Hartmannswillerkopf pour récupérer l'Alsace et la Lorraine. Dans chaque camp, des milliers d'hommes ont déjà été envoyés pour tenter de la reprendre à l'ennemi allemand. Chaque camp se retranche alors derrière des positions de mieux en mieux défendues. Si les Français aménagent tranchées et galeries avec les moyens du bord, les Allemands, quant à eux, fortifient à tout-va, et parsèment le versant est de dizaines d'abris bétonnés. Les deux adversaires vont se livrer une guerre sournoise. Grâce à la contribution d'une section du 152e Régiment d'infanterie de Colmar, dont les aînés sont tombés sur cette montagne, l'historien Serge Tignères a pu assister à un assaut moderne. Baptisé Vieil-Armand par les Français, l'Hartmannswillerkopf est devenu le symbole d'une guerre où l'aveuglément et l'acharnement de quelques-uns ont conduit des milliers d'hommes à la mort, happés par cette montagne que les survivants ont surnommée... la mangeuse d'hommes.