En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…

1918:LA DEUXIEME BATAILLE DE LA MARNE

Disponible jusqu'au mardi 13 novembre 23H00

Juillet 1918, les offensives de printemps du Général Ludendorff ont été stoppées par les Alliés à quelques kilomètres de Paris. Mais les Allemands ne renoncent pas. Ils préparent une nouvelle attaque éclair, une offensive qui doit être celle de la dernière chance : le Friedensturm, la bataille pour la paix. Leur objectif est clair : enfoncer le front, franchir la Marne et foncer sur Paris pour pousser la France à capituler. De leur côté, les Français se préparent à une nouvelle offensive. Mieux encore, les généraux Foch et Pétain savent l'attaque imminente. En quelques semaines, deux millions d'hommes vont se faire face. Des milliers de tonnes de matériels vont être acheminées de chaque côté de la ligne de front. Mais à la fin du mois de juillet 1918, tout est fini. Les divisions allemandes ont été laminées, désossées. Le Reich est au bord du chaos... L'historien Serge Tignères revient sur cet affrontement dantesque dont les retentissements ont été trop vite oubliés : la deuxième bataille de la Marne.