En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

DESCENTE AUX ENFERS

Disponible jusqu'au samedi 27 octobre 22H00

En 1916, le conflit est dans une impasse totale. L'Autriche-Hongrie est désormais forte d'une armée de 5 millions d'hommes, 7 millions du côté allemand. Les Britanniques s'engagent au rythme fou de 33.000 par jour. Dans l'enfer de Verdun, le Général Erich Von Falkenhayn a fait fabriquer plus d'un millier de mitrailleuses et 2,5 millions d'obus : 1.300 trains seront nécessaires pour les acheminer vers les 130.000 hommes disposés sur la ligne de front. Des villages entiers sont rayés de la carte, à certains endroits on dénombre mille obus tombés par mètre carré. 300.000 hommes perdent la vie sans que la victoire ne soit décisive pour aucun des deux camps.