En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

LE VIOLEUR DE MONTREAL

Disponible jusqu'au mardi 17 juillet 22H00

Entre novembre 2005 et octobre 2006, 9 agressions sexuelles avec violence sont signalées à Montréal-Nord. Le profil des victimes est similaire : elles sont jeunes, blanches et minces. L'agresseur, un jeune homme de race noire, répète le même modus operandi. Il cible les jeunes femmes sur la rue et les entraîne à l'écart pour les agresser. La fréquence et la violence des agressions prennent de l'ampleur. Craignant le pire, les enquêteurs du SPVM diffusent un portrait-robot qui les mène à Wisbens Démosthène, un jeune homme de 16 ans apparemment sans histoire. Le SPVM met tout en oeuvre pour inculper Wisbens Démosthène, 17 ans, de 9 agressions sexuelles commises à Montréal-Nord. À l'aide notamment d'une empreinte palmaire et d'un prélèvement d'ADN, il sera reconnu coupable et deviendra le premier mineur à être déclaré délinquant à contrôler au Canada. Bien que plusieurs pistes mènent vers le suspect, les preuves sont encore insuffisantes à cette étape de l'enquête pour l'obliger à fournir un échantillon d'ADN qui permettrait de le lier aux agressions. Il faudra une parade d'identification photographique et une empreinte palmaire pour que les policiers obtiennent finalement un mandat. La prise d'ADN confirme alors tous les soupçons. Devant la gravité des actes commis, une demande est faite afin que Wisbens Démosthène, 17 ans, soit assujetti à une peine pour adulte. À la suite des procédures, il est déclaré coupable. Il sera aussi déclaré délinquant à contrôler, une première au Canada pour un mineur.