En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

LE MEURTRIER TATOUE

Disponible jusqu'au vendredi 13 juillet 22H00

En juin 2005, Éric Laurence est froidement assassiné à bout portant en plein Centre-Ville de Montréal, à sa sortie d'un bar de danseuses. Pour faire avancer l'enquête, les policiers ne disposent que d'une description sommaire du suspect, d'un mégot de cigarette et de douilles. Ils savent toutefois que le tireur arbore un tatouage de toile d'araignée dans le cou et qu'il s'est adressé à la victime en anglais. Les enquêteurs ont également en main des images captées par le centre commercial situé face à la scène de crime sur lesquelles on aperçoit, sans toutefois pouvoir l'identifier formellement, un homme au comportement louche. Plusieurs mois après le meurtre, des policiers rencontrent Jamie Ronald MacNeil dans le cadre d'une autre enquête pour meurtre. Ils remarquent son tatouage. La perquisition d'un objet lui appartenant permet d'établir son profil génétique et de le comparer au mégot retrouvé sur les lieux du meurtre d'Éric Laurence. Bien que tout concorde, la défense tente de faire invalider cette preuve. Il faudra un nouveau mandat pour obliger le suspect à se soumettre à un test d'ADN et le faire enfin reconnaître coupable.