En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

LA MAISON DE L'APOCALYPSE

Disponible jusqu'au mardi 22 mai 22H00

A 79 ans, Louis Dethy, retraité de Pont-de-Loup, près de Charleroi, place 19 pièges mortels dans sa maison pour tuer ses enfants. Le 5 octobre 2002, Louis Dethy, cet ancien technicien ajusteur de chez Solvay est retrouvé mort, chez lui, avec une large blessure au cou.. Une voisine croit savoir qu'il y a un fusil de chasse dans l'habitation. Les inspecteurs partent à sa recherche. Ils trouvent un grand coffre en bois et l'ouvrent. Deux canons surgissent et tirent instantanément une salve de chevrotine ne faisant aucun blessé. En urgence, on appelle les démineurs de l'Armée. L'Adjudant Major Luc Bodart commence, ce jour-là, la plus longue opération de sa carrière. Pendant 3 semaines, lui et ses hommes vont fouiller la maison entière. Mais pourquoi? Louis Dethy avait conçu une haine sans pareille envers ses enfants. Cette haine est née le jour où ses enfants sont parvenus à convaincre leur mère de leur vendre la maison occupée par son fils. Louis Dethy passe, de ce fait, du statut de futur propriétaire à celui de locataire expulsable. Finalement, lors d'une erreur de manipulation, l'homme de la maison piégée de Pont-de-Loup sera victime d'un de ses propres pièges.