En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

AFFAIRE NOLIBE

Disponible jusqu'au mardi 27 mars 00H00

Le 31 juillet 1991 vers 23h, Caroline Nolibé, 18 ans, est poignardée à mort devant la grille de la maison familiale à Clairac. Ses gémissements alertent son père, qui la découvre agonisante. Mais ce qui pourrait ressembler à un crime de rôdeur ou de prédateur va se transformer en un terrible drame familial, car à l'arrivée des secours, l'attitude du père dérange. L'homme est couvert de sang, il est très confus, et a étrangement tardé à appeler les pompiers. La machine judiciaire s'enclenche. Gendarmes et procureur vont se forger une conviction : c'est Claude Nolibé qui a poignardé en plein coeur Caroline. Soupçonné d'être un père incestueux, Claude Nolibé aurait tué sa fille par passion ou pour éviter le scandale. Toute l'enquête est alors dirigée vers lui. Il est mis en examen et écroué pour assassinat. Du fond de sa cellule, il crie de toutes ses forces son innocence. Après 45 jours de détention, l'accusé est remis en liberté pour absence de preuve, mais c'est trop tard : à Clairac et dans la région, la rumeur l'a définitivement condamné. L'affaire rebondit en 2001 de la manière la plus inespérée...