En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

AFFAIRE AZZIMANI EL JABRI

Disponible jusqu'au samedi 19 mai 22H00

22 décembre 1997, sept heures du matin. Un instructeur d'auto-école découvre un corps ensanglanté en contrebas d'une route départementale à côté de Lunel (Hérault). La victime est un jeune homme, Azzouz, 22 ans, connu pour être un petit revendeur de drogue. À première vue, il s'agit d'un règlement de compte lié au trafic de stupéfiants. Rapidement, les enquêteurs se focalisent sur deux suspects, les grossistes d'Azzouz : Abderrahim El Jabri et Abdelkader Azzimani. Les deux hommes nient mais reconnaissent avoir livré à la victime 5kg de résine de cannabis peu avant le meurtre. Dans la foulée, un témoin oculaire les confond et, même s'il se trompe sur l'heure du crime, pour les gendarmes, l'affaire est entendue. El Jabri et Azzimani sont mis en examen. Ils n'ont pas d'alibi et leur passé, leur mauvaise réputation, en ont fait des coupables parfaits. Seulement personne n'imagine que cette affaire, à priori résolue, va connaître un incroyable rebondissement...