En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

AFFAIRE PINNETEAU

Disponible jusqu'au dimanche 27 mai 22H00

18 mars 1999, dans la vallée de l'Esteron, un homme découvre des sacs poubelles contenant des restes humains. Trois corps, dont celui d'une femme, auxquels manquent les mains et les têtes. Visiblement, le ou les meurtriers a voulu empêcher l'identification. Pourtant, quelques jours plus tard, grâce à la médiatisation de l'affaire, le premier corps est identifié. C'est celui de Jean-Pierre Calligaris. Connu pour des affaires de stupéfiants en région parisienne, le Corse s'était mis au vert depuis peu, vers Antibes. En remontant cette piste, on découvre l'identité des deux autres corps : il s'agit de Francis Ben Mokthar, truand réputé de la Côte-d'Azur, et de sa compagne italienne Teresa Conte. Ben Mokthar vivait caché, sous une fausse identité, mais tout le monde savait qu'il se promenait régulièrement avec une glacière contenant jusqu'à 750 000 euros ! S'agit-il d'un règlement de compte mafieux ? Ou simplement d'un crime dont le mobile serait l'argent ? Rapidement, un premier suspect émerge, il s'agit de Michel Pinneteau, un honnête fromager sexagénaire de Juan Les Pins... Il serait le dernier à avoir vu les victimes vivantes mais quel est son lien avec l'affaire ?