En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

L'AFFAIRE MADEIRA

Disponible jusqu'au jeudi 14 décembre 00H00

Un matin de mai 1999, alors âgée ce 14 ans, Virginie Madeira, une collégienne timide et sans histoires, a accusé son père Antonio, un maçon de 47 ans, d'avoir abusé d'elle depuis l'âge de six ans. Cette accusation, ce mensonge comme elle le dit elle-même, Virginie l'a confié à une camarade de classe dans le but de susciter son intérêt, de se faire accepter d'elle. De cette affabulation dite sous le sceau du secret dans une cour de récréation, Virginie n'en mesure aucunement les conséquences... Placée en foyer puis en famille d'accueil, Virginie ne reverra plus ses parents ni sa famille pendant plus de trois ans. Quant à Antonio Madeira il sera reconnu coupable du crime de viol par ascendant légitime sur sa fille Virginie, mineure de 15 ans. Malgré les rétractions incessantes de Virginie, de l'ouvrage qu'elle a publié (cf : « J'ai menti » - 2006), dans lequel elle explique clairement avoir inventé de toutes pièces les accusations qu'elle a porté contre son père, et enfin les rapports médicaux qui la déclarent totalement vierge, Antonio Madeira s'est vu refuser le 12 janvier 2009 sa demande de révision de procès.