En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…
Vidéo désactivée

L'AFFAIRE JEAN-PAUL LECONTE

Disponible jusqu'au jeudi 14 décembre 00H00

Nous avons enquêté sur des affaires de viols en série. Pourquoi ? Ce sont celles qui illustrent le mieux la transgression du commandement. Désirer une femme (ou un homme) quoi de plus banal... Mais désirer jusqu'au viol, jusqu'au meurtre !... C'est le cas de Jean-Paul Leconte. Ce prédateur a commencé par forcer une petite fille de 8 ans puis est allé crescendo jusqu'à commettre deux meurtres. Au début, il agit à visage découvert, inconscient des risques. Petit à petit, il comprend qu'il doit effacer ses traces et maquiller ses méfaits. Les experts qui l'ont examiné évoquent une personnalité immature et dangereuse. Pourtant, au premier abord, Leconte n'est pas une brute épaisse, il fuit la violence et l'agressivité des autres, ou de ses codétenus. En prison il a fait des études de philosophie, écrit des pages remarquables à ses juges. Son problème, il est incapable d'avoir des relations sexuelles classiques, il doit contraindre et faire souffrir.