En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…

HITLER ET LES FORTERESSES DE L'ATLANTIQUE

Disponible jusqu'au samedi 27 mai 00H00

6 juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie. Après 80 jours de combats, ils libèrent Paris. A la fin février 1945, la bataille est terminée dans l´Est de la France. Il n´en est pas de même à l´Ouest, où 75 000 soldats de la Wehrmacht et de la Kriegsmarine résistent sans faillir aux assauts des troupes alliées et françaises dans six forteresses édifiées sur le littoral : Dunkerque, Lorient, Saint-Nazaire, La Rochelle, Royan et la Pointe de Grave. Retranchés dans des bunkers et surarmés, les soldats allemands ont reçu l´ordre direct de Hitler de tenir jusqu´à la dernière cartouche. Le 14 avril 1945, sous la conduite du général de Larminat nommé par De gaulle, la campagne de l´Atlantique est déclenchée. Après des bombardements intensifs et des semaines de combats acharnés où près de 60 000 civils sont pris en otage, les troupes françaises formées avant tout de combattants issus des maquis, obtiendront la reddition de l´ennemi. Au final, des milliers de morts, des villes entièrement dévastées où les `´empochés´´ ont enduré des conditions de vie épouvantables, alors que le reste du pays fêtait la Libération... Une histoire méconnue enfin révélée.