En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…

POLICE SCIENTIFIQUE : FAIRE PARLER LES PREUVES

Durée : 52'
ROSNAY Copyright © DR - Tous droits réservés.

Résumé

Pendant près de 10 ans, des viols sont commis en Montérégie et à Montréal. Jamais les policiers ne réussissent à coincer, ni à mettre un visage ou un nom sur le dangereux prédateur sexuel qui les commet.
Montréal, le 25 juin 2002 à 23 h 15, coin Jean-Talon et Christophe-Colomb. Une jeune femme se fait agresser. Les prélèvements biologiques effectués sur la victime lient le crime à quatre autres agressions sexuelles, survenues sur plusieurs territoires entre 1996 et 2002.
Cette fois, la victime riposte. Elle participe à une séance d´hypnose judiciaire, au cours de laquelle on la ramène quelques secondes avant le drame, dans l´espoir qu´elle se remémore des détails sur le physique de son agresseur. Le courage de la victime aide la police à établir le visuel du violeur et permet l´élaboration d´un portrait-robot qui va grandement aider la sergente-détective Christine Debon dans son enquête.
Mais pourquoi l´homme figurant sur le portrait-robot demeure-t-il introuvable? La réponse se trouve dans le système carcéral, où Gagnon passe le plus clair de son temps pour des délits mineurs...